Fiscalité

Les charges déductibles

Les revenus issus de l’immobilier locatif non meublé sont imposables dans la catégorie des revenus fonciers. Il s’agit en général des revenus perçus sous forme de loyers de biens immobiliers donnés en location.

Il existe deux principaux régimes pour les locations nues :

  • Le régime dit « micro foncier » qui permet de bénéficier d’un abattement forfaitaire de 30% représentatif des charges supportées par le propriétaire bailleur dans l’exploitation de son patrimoine. Le foyer fiscal ne doit pas percevoir plus de 15000€ de revenus fonciers par an.
  • Le régime réel qui permet quant à lui de déduire l’ensemble de ses charges de ses revenus locatifs

Dans le cas du régime réel, le propriétaire bailleur peut ainsi déduire certaines charges : les dépenses non récupérables auprès du locataire et déductibles des revenus fonciers.

On compte notamment parmi ces charges :

  • • Les frais de gestion, de procédure
  • • Les dépenses d’entretien et de réparation
  • • Les dépenses d’amélioration autres que les constructions et certaines modifications
  • • Les primes d’assurance
  • • Les taxes foncières
  • • Les charges de copropriété hors dépenses locatives
  • • Les intérêts d’emprunt

En effectuant des travaux, le propriétaire bailleur a la capacité de générer un déficit foncier reportable les années suivantes et ainsi diminuer très nettement sa fiscalité.

gototop